Partagez | 
 

 Belle comme une hirondelle L&M

Aller en bas 

Survole l'avatar

Lucas E. Reed
Voir le profil de l'utilisateur





• Mon compteur : 176
• J'ai : 35 ans + 3
• Je vis dans la zone : 12
• Mon salaire est de : Niveau 1
• Mes Conversations : 28
∴ Je ressemble à : Eddie Redmayne
∴ Je suis là depuis le : 06/12/2018

MessageSujet: Belle comme une hirondelle L&M   Lun 10 Déc - 21:05



Il y a longtemps que j'écris des poèmes. Pour ne pas mentir, j'en écris depuis que j'ai la capacité d'écrire. J'ai toujours été attiré par l'art, une chose qui ne devrait pas préoccuper les habitants de la zone 12, non? Après tout, nous sommes sur terre pour toujours courir après ce temps qu'on nous enlève auprès de nos proches et leur assurer une bonne vie. J'ai toujours vécu modestement pour ne pas avoir de regrets si je venais à mourir par un biais extérieur et j'ai transmis cette façon de vivre à ma nièce, bien qu'elle fasse de temps en temps des caprices digne d'une enfant de 4 ans. Ce qui est normal, vu qu'elle a 4 ans.

J'étais assis sur une chaise dans ma librairie, encore vide pour le moment. Les premières minutes, je m'accorde toujours un petit café et un poème, avant de me mettre au travail. Aujourd'hui, je suis inspiré. Mon crayon file sur le papier comme jamais, tandis que Tim se rammène presque sans un bruit.

"Ca va Lu? Tu écris encore une déclaration d'amour à Lia?"

Mais, je n'entends rien. Toujours perdu dans mes pensées artistiques, tandis que des mots défilent sur le papier. J'écris, je rature, j'efface, je réécris. Soudain, une main sur pose sur mon carnet, tandis que je relève la tête vers mon meilleur ami et employé.

"Lucas, pourquoi tu ne vas pas lui parler? Je l'ai bien fait avec Luna autrefois, alors pourquoi tu ne tentes pas l'expérience?"

Mes joues rougissent légèrement, tandis que mon visage se renfrogne. Il sait très bien que je suis trop timide pour exprimer mes sentiments à Lia... Cela fait des années que je la connais et certes, c'était la meilleure amie de ma soeur, qui nous a toujours vu ensemble, mais beaucoup de facteurs interfèrent. Elle a 25 ans, j'en ai treize de plus. Elle est très jolie et je suis considéré comme un ours par mes clients. Certes, Elena la voit comme sa maman par intérim, mais je n'oserais jamais ne serais-ce que caresser sa joue... Déjà que quand elle me l'embrasser, je rougis jusqu'aux oreilles...

"T'as qu'à lui lire un de tes poèmes, sans pour autant lui dire directement. Elle est pas débile, elle comprendra."

"T'as de ces idées, Tim... Elle va me prendre pour un pervers encore. "


"Eh! J'avais cinq ans de différence avec ta soeur, c'est pas pour autant que je n'ai pas tenté l'expérience. On a failli se marier même, alors..."

"Arrête de me parler de Luna. S'il te plaît."

Parler de ma soeur me fait toujours l'effet d'un poignard. Dire qu'elle a perdu la vie à cause de diverses personnes mal intentionnées... J'aurais du plus la protéger. C'est trop tard maintenant. Je finis par fermer mon carnet quand la première cliente pointe le bout de son nez.


****


La fin de la journée approche et j'ai fini par fermer la boutique en récupérant mes affaires. Après avoir saluer rapidement Tim, je me rends au Supernova comme tout les soirs après le boulot. Maelia va souvent chercher Elena et comme je finis tard la plupart des jours de la semaine, c'est devenue une habitude. À peine ai-je franchi la porte qu'une petite touffe blonde vient me sauter dessus. Je la rattrape en la soulevant dans mes bras, saluant les autres clients d'un regard. M'asseyant au bar, j'écoute attentivement ma nièce me raconter les nouvelles choses qu'elle a apprise et les ragots des bancs de l'école. Un petit sourire étendu sur mon visage, je finis par embrasser son front et chercher Lia du regard. Je la vois au fond de la salle, évidemment pointée par Elena. Alors que je me sens pousser des ailes, ma nièce me pose la question fatidique:

"Tu peux me donner de quoi dessiner, tonton? S'il te plaiiiit!"

Je sors alors mon carnet et déchire une précieuse feuille, avant de lui donner un stylo. La petite se met alors à gribouiller la feuille, tandis que j'admire ma serveuse de loin. Soudainement, Elena finit par se lever et courir vers Lia, sa feuille à la main.

"Regarde Lia! J'ai fait un beau dessin! Par contre, j'ai pas fait des deux cotés, car tonton il a écrit derrière!"

Surpris, je finis par reprendre mon carnet et me rend compte que la page que je lui ai donnée.... était le poème que j'ai écrit ce matin.
Revenir en haut Aller en bas

Survole l'avatar

Maëlia Johnson
Voir le profil de l'utilisateur

http://yourtimeisout.forumactif.com/t228-maelia-johnson-titreenc

Plus sur moi
Je possède :



:
• Mon compteur : -188
• J'ai : 25
• Emploi : Serveuse au Supernova
• Je vis dans la zone : 12
• Mon salaire est de : Niveau 1
• Mes Conversations : 116
∴ Je ressemble à : Maïa Mitchell
∴ Je suis là depuis le : 05/12/2018

MessageSujet: Re: Belle comme une hirondelle L&M   Mar 11 Déc - 3:08

Lia
Lucas
« Une journée pas tout à fait comme les autres »
Lia s'est éveillée au son plus qu'irritant du son réveil aux alentours de 10h00. Le matin, elle n'a jamais vraiment aimé ça. C'est une véritable histoire d'amour qu'elle vit avec son lit et ce, depuis des années, et il semblerait que son réveil, jaloux, n'avait qu'un seul objectif dans la vie : séparer les amoureux. Son lit, elle l'aime d'un amour fou. Elle n'a pas d'homme dans sa vie, mais si elle ne trouvait un aussi confortable que son lit ou que ça couette, elle l'épouserait sans plus attendre.
Elle s'extirpa donc de son lit un air renfrogné affiché sur le visage, avant de faire quelques petits pas en direction de son petit coin kitchenette, pour mettre un peu de café moulu dans sa machine, afin de remplir sa tasse du liquide qui lui permettait de sortir de sa torpeur tous les matins. Son café avalé, elle prend son courage à deux mains et quitte son studio direction les sanitaires de l'étage...bon sang ce qu'elle pouvait détester de devoir partager des sanitaires avec des inconnus. Mais si elle voulait mettre un peu de temps de côté, elle n'avait pas le choix. Heureusement pour elle, il n'y avait à l'heure actuelle, pas beaucoup de personne vivant à cet étage. 10 minutes tout juste plus tard, elle était de retour dans son studio, enrubannée dans son peignoir et une serviette serrée sur la tête...elle souhaitait en général, passer le moins de temps possible dans cet endroit et préférait terminer de se préparer dans son petit chez elle, loin des regards indiscrets.

Elle enfila ses vêtements avec hâte et entreprit d'arranger un peu ses cheveux les attachant encore humides simplement en une queue de cheval haute (pas les moyens de s'offrir un sèche cheveux), avant de faire remonter la manche droite du t-shirt blanc qu'elle portait. Avec le temps et les lavage, il n'avait plus vraiment de forme et tombait continuellement de ses épaules. Elle le fit rentrer dans son jean espérant ainsi le maintenir en place, attrapa un morceau de pain sortant du toaster ainsi qu'un trousseau de clés, enfila ses baskets et quitta son studio pour passer la porte du studio d'à côté où elle avait oublié sa veste la veille.

Ce studio appartenait aux Reed, ses voisins et amis depuis des années. Elle y passait le plus clair de son temps afin de pouvoir profiter de la petite Elena, la fille de Luna, sa défunte meilleure amie, et d'aider Lucas, le frère de Luna, à élever sa nièce. Tête en l'air qu'elle est, il n'est pas rare qu'elle oublie quelques affaires ici en partant le soir, alors Lucas lui fit un double de clé afin qu'elle cesse de l'enquiquiner pour venir récupérer ses biens...c'est du moins ce qu'elle comprit quand il lui tendit cette clé.

Sa veste sur les épaules, elle ferma la porte des Reed et pris tranquillement le chemin vers le Supernova sur les coups de 10h40. Pas de voiture ni de bus pour elle : elle avait la chance de ne pas habiter très loin de son travail...20 minutes à pied, ce n'est vraiment pas long dans le 12. Certains marchent (ou plutôt courent) beaucoup plus que cela par jour, faute d'autres moyens de transports ! Et puis marcher au moins, c'est gratuit.
20 minutes plus tard donc, elle glisse la clé du bar dans la serrure de l'arrière porte, pose ses affaires dans le vestiaire des employés et commence sa mise en place. Mettre les chaises en place, allumer le jukebox, lancer les machines, préparer ses verres...heureusement, elle est rapidement rejointe par le cuistot du bar qui lui s'occupe de sa cuisine, après l'avoir reluqué comme il le faisait tous les jours.

Le service du midi se déroula comme à l'accoutumée : les habitués furent au rendez-vous, commandant toujours les mêmes boissons et les mêmes plats, faisant les mêmes commentaires et les mêmes blagues parfois de mauvais gouts, auxquelles elle s'était forcée à rire, comme toujours, espérant ainsi gagner un peu de temps supplémentaire. Ce fut malgré tout avec joie qu'elle ferma la porte derrière Bill, le dernier poivrot à se décider à quitter les lieux. Elle rangea un peu son bar et laissa le soin au cuistot de fermer pour quelques heures, reprenant le chemin vers chez elle où elle se posa quelques minutes, avant d'aller chercher Elena à l'école, son petit moment de bonheur dans la journée.

Cette enfant, elle l'aimait comme si elle l'avait faite. Elle trouvait tant de sa mère en elle que Lia ne pouvait que l'en aimait davantage. Luna lui manquait tous les jours un peu plus et retrouver le regard de son amie chez sa fille lui réchauffait systématiquement le coeur. Elle patienta quelques minutes devant l'école et vit enfin la crinière blonde passer les grilles et foncer sur elle, juste au dessus d'un magnifique sourire.

Coucou Lia, lui dit la petite fille perchée dans ses bras. La brunette posa un baiser sur le front de l'enfant avant de l'écouter lui raconter sa journée avec un intérêt non feint, tout en reprenant le chemin de la maison. Elle pénétra pour la seconde fois chez les Reed, cette fois-ci pour que la petite fille puisse retrouver son chez elle. Les deux jeunes femmes y restèrent pendant environs 2 heures, avant de devoir repartir pour sa deuxième partie de journée de travail. Ne pouvant pas décemment laisser la petite seule chez elle, elle l'emmenait avec elle jusqu'au Supernova, où son oncle avait pris l'habitude de venir la chercher en sortant du travail. Elle trouvait que ce n'était pas toujours le lieu le plus approprié pour une enfant de son âge, mais ils ne pouvaient pas faire autrement. Ils n'étaient plus que tous les deux à pouvoir prendre soin de la petite princesse après tout et devaient le faire, tout en accumulant suffisamment de temps pour rester en vie. Et puis au moins quand elle était au bar avec la petite, les gens avaient tendance à se comporter un peu mieux.

Comme d'habitude, elle installa la petite fille dans un coin qui était devenu sien derrière le bar, avant de reprendre son installation. Cette heure-ci était celle de la sortie d'usine, et tous les hommes harassés par leurs journées épuisantes n'allaient pas tarder à débarquer. Il lui fallait se tenir prête. Trente minutes plus tard, de nouveaux habitués passaient la porte, réclamant bières et whiskys on the rocks ou dry, tous servis par la jeune femme. A l'occasion, elle s'arrête aux côtés d'Elena pour s'assurer que tout va bien pour elle, mais elle est souvent interrompue par un client.

Tout à son service, elle ne vit même pas Lucas qu'elle guettait pourtant depuis quelques minutes maintenant, faire à son tour son entrée dans le bar. Elle prit la commande d'une table d'habitués et discuta quelques instants avec eux, avant de reprendre son chemin vers les cuisines, remarquant enfin la présence de Lucas au bar. Elle lui adressa un sourire chaleureux, contente de le voir, avant de voir la tignasse blonde trottiner vers elle, un morceau de papier à la main.
Regarde Lia! J'ai fait un beau dessin! La serveuse se pencha rapidement au niveau de l'enfant attrapant, son dessin pour l'examiner avec une grande attention. Mais il est magnifique ce dessin princesse ! elle s'exclama un sourire sincère aux lèvres. Par contre, j'ai pas fait des deux cotés, car tonton il a écrit derrière! . Derrière ? Il y avait quelque chose derrière ? Curieuse, la jeune femme tourna le papier et y découvrit quelques mots gribouillés, et certains raturés, rendant sa lecture un peu difficile. Elle eut cependant le temps d'en lire les premières lignes, comprenant qu'il s'agissait d'un poème, avant de se redresser, un air perplexe au visage. Ce fut en voyant Lucas s'agiter autour du carnet qui ne le quittait jamais qu'elle compris que ces quelques mots étaient sans doute les siens.
Il n'était pas rare de le voir griffonner sur ce carnet, l'air pensif et absorbé, et elle se demandait toujours ce qu'il pouvait bien y inscrire, sans jamais oser lui poser directement la question...elle avait aujourd'hui la réponse. Elle posa une main bienveillante sur l'épaule d'Elena et la conduisit vers le bar où elle retrouva Lucas, les joues rouges écarlates. Salut toi, elle commença, avant de claquer un bisou sur sa joue, et de lui tendre le papier. Je crois que ceci t'appartiens...je me trompe ? , elle lui demanda en s'accoudant au bar juste devant lui.


© Caramelle
Revenir en haut Aller en bas

Survole l'avatar

Lucas E. Reed
Voir le profil de l'utilisateur





• Mon compteur : 176
• J'ai : 35 ans + 3
• Je vis dans la zone : 12
• Mon salaire est de : Niveau 1
• Mes Conversations : 28
∴ Je ressemble à : Eddie Redmayne
∴ Je suis là depuis le : 06/12/2018

MessageSujet: Re: Belle comme une hirondelle L&M   Dim 23 Déc - 19:12



Lucas Reed feat. Maelia Johnson


Belle comme une hirondelle

Les joues rougies, mon regard était posé sur Lia sans qu'un mot ne sorte de ma bouche. Elle passait la plupart de son temps avec nous, mais il était rare que je me sente aussi fébrile en sa compagnie. J'essayais de penser à autre chose, faire rentrer dans cette petite tête de linotte que cette demoiselle était une amie et juste une mère pour Elena, rien de plus. Pourtant, plus on avançait dans notre temps si précieux, plus je me faisais à la présence de la jeune femme et cette relation intime que nous avions. Nous passions souvent notre temps à parler de Luna et de tout nos souvenirs en commun avec elle. Je riais souvent en sa compagnie, mais jamais au grand jamais me viendrait à l'idée de lui dire ce que mon petit coeur me répétait en boucle.

- Hey... Mh oui, mais je l'ai laissé Elena... C'est raté de toute façon et puis...il faut qu'elle étale son don artistique.


Elle s'accoude en face de moi, tandis que je suis toujours autant balbutiant, surtout depuis qu'elle a embrassé ma joue. Je ne sais que dire. Pourtant, nous avons des rencontres similaires au fil des journées si courtes ou longues soit elles. Elena se demande pourquoi je rougis autant. Je ne dis rien, essayant de paraitre normal.

- Tu pourrais me servir un verre Mae? J'ai eu une journée épuisante et je crois que j'ai bien besoin d'un remontant.


Tandis qu'elle me sert mon verre, je glisse doucement ma feuille dans le précieux carnet et en donne une autre vierge à ma fille adoptive. Heureuse, elle recommence un dessin, tandis que ma main se perd dans ses boucles blondes. Elena est toute ma vie depuis ses quelques années d'existence. Je ne pourrais pas passer une journée sans la voir, cela m'est totalement impossible comparée aux autres êtres humains. Elle est d'une douceur et d'une folie qui ressemble à celles de sa mère. Ce que je peux être beaucoup trop nostalgique...

- Tonton? Pourquoi tu dis pas la vérité à Lia hein?

Mon sourcil se soulève, tandis que je fixe la jeune ingénue. Il est vrai que j'écris beaucoup à propos de mon amour pour la jeune serveuse, mais comme je le répète souvent, pourquoi voudrait-elle de moi? Elle est si belle et je ne suis qu'un poète désenchanté. Certes, je la côtoie autant que ma nièce, mais s'engager dans une relation au but sûrement idyllique?

- Tu sais Tonton. Je crois que tu devrais lui dire. Surtout avec la chanson que tu m'a chanté!

Ah la fameuse chanson... Dire que j'avais passé une nuit à la composer sur ce bout de bois à cordes trouvée dans un coin. Je l'avais trouvé totalement par hasard et cela faisait quelques mois que je la rénovais. Elle marchait, enfin du moins elle sonnait. Elena aimait beaucoup quand je m'amusais à gratter les cordes de cette guitare, car cela en était bien une. Je n'y connaissais rien, mais j'essayais comme je pouvais. C'était pas mal de temps à autres.  Des choses sortaient et j'y posais des mots.

Mon regard se repose sur Lia. Un sourire s'échappe de mes lèvres, tandis que je la vois simplement s'activer. Je finis par prendre mon verre en la remerciant et y boit une gorgée, avant de prononcer une grimace de dégout. C'est fort comme d'habitude. Elena m'imite, ce qui me fait rire.

Soudainement, une idée me vient. Je sors mon carnet et commence à dessiner la belle sans m'arrêter. Son visage apparait alors sur le papier, tandis que des mots suivent ceci sur la page du dos. Un duo magnifique. Je regarde Elena qui soulève  son tour un sourcil et lui tend le fameux cadeau.

- Va apporter cela à Lia. Je pense que cela lui fera plaisir, tu ne penses pas?


Elena hoche la tête et se dirige à nouveau vers la serveuse avec un grand sourire, que je lui adresse aussi. Comprendra-t-elle ou pas, j'aurais essayé.
codage par LaxyDunbar
Revenir en haut Aller en bas
∴ Contenu sponsorisé

Survole l'avatar








MessageSujet: Re: Belle comme une hirondelle L&M   

Revenir en haut Aller en bas
 
Belle comme une hirondelle L&M
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tuto toshop Belle asiatique
» Comment créer belle signature
» Les gens c'est comme les étoiles, il y en a des milliers qui servent à rien † amaranth
» Comment faire des messages déroulant comme le FdF
» Bitdefender prend le code google comme virus sur les forums Forumactifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Out :: 00.03 :: Zone 12 :: ∴ Glendale - Q. Sud
 :: ∴ Supernova
-
Sauter vers: